Inviter les invisibles de la concertation à donner leur avis


Chez Kunagi, il nous tient à cœur d’inviter autour de la table les « invisibles » de la concertation. Ce sont des personnes qui ne viennent jamais aux réunions publiques ou aux différentes manifestations institutionnelles pour plusieurs raisons : parce qu’elles ne parlent pas le français, ou parce qu’elles ne savent ni lire ni écrire ou encore parce que c’est un moment où personne n’est disponible pour garder les enfants, qu’ils soient bébé ou plus grands. 



Parmi ces « invisibles », il y a notamment les adolescent.e.s, qu’on interroge si rarement sur leurs usages d’un lieu ou leurs besoins vis-à-vis de celui-ci. 


Chez Kunagi, nous portons une attention particulière à tout ces types de publics et dans la mesure du possible, nous demandons aussi leur avis aux enfant.e.s, à partir d’un certain âge, quand ils peuvent/souhaitent répondre. Pour cela, tous nos ateliers sont « kids friendly ».


En atelier dans les résidences intergénérationnelles Marianne Solidarités , nous avons été agréablement surpris par la quantité de propositions produites par les résident.e.s et la qualité des échanges entre les voisin.e.s. concernant leurs besoins et leurs usages sur la résidence.


175 propositions ont été recueillies sur les deux résidences, soit 87 propositions par résidence.

Un beau score ! 😀

"Kunagi a à cœur de faire AVEC les locataires, et pas seulement POUR eux."
Trois questions à une de nos partenaires : Emira Zaag.Architecte, elle est aussi fondatrice et dirigeante de l’agence Z.A Consulting